Une nouvelle maternité à Ziling Une nouvelle borne vitale sur la longue route entre l’Ordre souverain, militaire et hospitalier Saint Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte, et le Cameroun /

Une nouvelle maternité à Ziling Une nouvelle borne vitale sur la longue route entre l’Ordre souverain, militaire et hospitalier Saint Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte, et le Cameroun

Publié le 11 Jul 2022  

Plus de cinquante ans d’échanges fructueux jalonnés de réalisations diverses et salvatrices. Avec cette nouvelle acquisition, la région de l’Extrême-Nord franchit un cap important dans le domaine crucial de la couverture santé.
 
Huit cent accouchements par an et dans des conditions idoines. Voilà le défi que se promet désormais de relever le Centre de Santé Intégré rebaptisé « Centre Rohan-Chabot de Ziling » dans le département du Mayo-Tsanaga, région de l’Extrême-Nord. Lors de l’inauguration officielle de la nouvelle maternité, en cette matinée du lundi 11 juillet 2022, l’on a pu découvrir un bâtiment neuf comprenant une salle d’accouchement, une salle d’observation à deux lits, une salle d’hospitalisation à trois lits, une salle de soins, une salle d’échographie, une salle de garde, une salle d’écoute, une buanderie et un bloc de quatre sanitaires. Parallèlement, une ambulance médicalisée et déjà opérationnelle est disponible pour toute évacuation éventuelle vers une formation médicale mieux équipée, pour des soins plus intensifs. C’est donc une équipe de professionnels plus outillés qui assurera désormais des consultations prénatales, des accouchements et des soins post-partum mieux encadrés.
En guise de genèse, c’est en 1972 que le Centre Rohan Chabot ouvrait effectivement ses portes sur une superficie de 100 hectares dans la localité de Ziling à cinq kilomètres de Mokolo, dans le département du Mayo-Tsanaga, après deux années effectives de travaux. Ce fut d’abord une léproserie avec son village, puis un dispensaire, ensuite un atelier d’appareillage et de rééducation, et enfin, un Centre de nutrition pour jeunes enfants de familles déshéritées. Avec un pic inquiétant de quinze enfants par familles officiellement recensées, cette région est de loin celle au taux de natalité le plus élevé du Cameroun. Il devenait donc crucial de sécuriser encore plus le processus de procréation et de régulation des naissances. Sensible à ce besoin primordial, Son Excellence Paul Biya, Président de la République du Cameroun, va instruire une subvention d’un montant de 1.200.000 Euros, (Un million deux cent mille), sur crédit franco-camerounais C2D, répartie entre la construction d’une maternité à Mokolo, et la modernisation de l’Hôpital Saint Jean de Malte à Njombé. Nous étions en juillet 2018, à l’occasion de la visite d’Etat au Cameroun du regretté Grand-Maître de l’Ordre de Malte. Le challenge est donc entier pour la nouvelle structure et son personnel majoritairement composé de sœurs religieuses infirmières présentes depuis la création, et dorénavant renforcées par les quatre médecins mis à disposition par le gouvernement camerounais, à travers le Ministère de la Santé publique.
Cette cérémonie qui s’est tenue en présence des autorités administratives, religieuses et traditionnelles, fut également l’occasion pour l’Ordre Souverain et Militaire de Malte, qui tient ses fondements depuis 1099 sous la dénomination de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, et l’Etat du Cameroun que représentait le Ministre de la Santé publique Manaouda Malachie, de redire leur gratitude mutuelle quant aux multiples actes avantageux qui rentrent dans l’actif de cette grande amitié, notamment dans le secteur de la santé. Dans ses propos, le Ministre Manaouda a précisément exprimé l’appréciation à sa juste valeur du gouvernement pour cette marque d’estime, et pour cette présence déterminante de certains partenaires financiers à ses côtés, ce qui est un gage de cohérence et de complémentarité. « L’inauguration de cette maternité voulue par les pouvoirs publics et construite avec l’aide déterminante de l’Ordre Souverain et Militaire de Malte au Cameroun, vient à coup sûr rehausser à la fois en termes de qualité, mais aussi de quantité, le plateau technique de prise en charge des femmes enceintes en particulier, mais généralement dans le domaine de la santé des populations dans le Département du Mayo-Tsanaga et de l’Arrondissement de Mokolo, en particulier. »
C’est depuis 1997 que l’ancienne léproserie, qui porte le nom d’une vieille famille française donatrice depuis sa création, s’est ouverte définitivement à la gestion et à la prise en charge de plusieurs autres pathologies selon l’esprit de l’Ordre de Malte, c’est-à-dire « technicité, humilité, accueil et respect des malades ». La pose de la première pierre a eu lieu le 8 juillet 2020 en présence du regretté Ministre Délégué Alioum Hayatou, dont nous saluons la mémoire.
Actuellement dans le cadre de la lutte contre le choléra, l’Ordre de Malte est et promet de rester présent aux côtés du Ministère de la Santé publique. Par ailleurs, l’ordre religieux a assuré plusieurs missions de soutien aux hôpitaux de Douala et Yaoundé en charge du Covid-19 initiées et contrôlées par l’OMS.

Administration Centrale, Dossier spécial, Actualités

Cérémonie de prés...

Rechercher un document

Nos Partenaires