Produits pharmaceutiques Les inquiétudes sur la disponibilité des médicaments levées /

Produits pharmaceutiques Les inquiétudes sur la disponibilité des médicaments levées

Publié le 23 Dec 2021  

Une concertation réunissant le Ministre de la Santé Publique, le Directeur général de l’Anor, les représentants des Douanes et des partenaires du domaine a permis de lever tous les obstacles à la fourniture continue des officines et Fosa en médicaments.

Au cours de l’échange initiée et présidée, le 23 décembre 2021, par le Dr. MANAOUDA Malachie, le Dr. Franck Nana, Président de l’Ordre National des Pharmaciens du Cameroun a préconisé, dans le registre des propositions, comme solution immédiate, que les grossistes des produits pharmaceutiques fassent, dès à présent, recours au mode de transport aérien afin que les médicaments soient disponibles en quantité sur l’étendue du territoire camerounais. Une option qui rencontre l’assentiment du Minsanté qui insiste pour que tous soit mis en œuvre afin qu’aucune rupture de stock ne soit observée pendant cette double période festive (fêtes de fin d’années et Can) et même après. D’autant qu’il est envisagé dans les tous prochains jours, un plan de fonctionnement continu des pharmacies.

A l’origine de cette rencontre, la mise en œuvre du Programme d’Evaluation de la Conformité Avant Embarquement (PECAE) des marchandises au Cameroun appliquée au secteur pharmaceutique. Face aux plaintes des principaux acteurs, le Directeur Général de l’Agence des normes et de la qualité, Monsieur BOTO'O A NGON Boniface Charles, a indiqué que bien que reconnaissant le déficit de sensibilisation de ces derniers, la phase pilote est implémentée depuis 2016 et vient tout juste d’être élargie à d’autres produits dont les médicaments. Sur ce point, le Ministre de la Santé Publique va prendre la parole pour préciser que le secteur de la santé est délicat, hypersensible avec des réalités qui lui sont spécifiques. Le Dr. MANAOUDA Malachie va aller encore plus loin en s’intéressant aux acteurs en charge de la mise en œuvre de ce programme à l’embarquement pour apprécier la démarche adoptée en ce qui concerne les médicaments contrairement aux autres produits.

Madame Solange KOUAKAP, Inspecteur Général des Services pharmaceutiques et des Laboratoires va faire observer que si le PECAE procède à la vérification de la conformité des documents, il serait bon que le procès soit bien connu pour éviter des doublons. Et de réitérer que le plan d’assurance qualité est bien en place et est assuré avec le concours de l’Ordre national des pharmaciens du Cameroun à l’arrivée des produits. Dans le sens de renforcer le dispositif mis sur pied, le représentant de la Sous-Direction de la facilitation de la Direction Générale des Douanes souhaité qu’un accent soit accordé au renforcement des capacités des acteurs de la chaîne, en plus de s’appuyer sur les nouvelles technologies pour réaliser la dématérialisation des procédures du PECAE.

Au sortir de l’échange, les différentes parties ont convenu de la suspension momentanée de l’application dudit programme pour les produits pharmaceutiques. Intervalle nécessaire pour intensifier la sensibilisation auprès de tous les acteurs du domaine et d’entamer des concertations afin d’aboutir à des résolutions consensuelles, applicables par tous.

C.T/Celcom/ MINSANTÉ

Administration Centrale, Dossier spécial, Actualités

Cérémonie de prés...

Rechercher un document

Nos Partenaires