Prise en charge des patients pendant les fêtes de fin d'année, les urgences assurent. /

Prise en charge des patients pendant les fêtes de fin d'année, les urgences assurent.

Publié le 07 Jan 2022  

1er janvier 2022, jour de l'an. Le Ministre de la Santé Publique a poursuivi la série des descentes inopinées dans certaines formations sanitaires de la ville et même au-delà.

Quatre haltes pour le même objectif à savoir, apporter le réconfort et le soutien de la hiérarchie au personnel d'astreinte en ce jour spécial, mais aussi s'enquérir de la situation dans la gestion des éventuels afflux de cas relatifs aux festivités de la Saint Sylvestre. Et de manière générale, tout est sous contrôle. Les équipes affectées à la tâche sont présentes. Cependant, petit bémol à l'hôpital Général de Yaoundé qui constitue le deuxième arrêt du Ministre de la Santé Publique accompagné à l'occasion de MM le Secrétaire Général, l'Inspecteur Général des Services Médicaux et Paramédicaux, le Directeur des Ressources Humaines, le Directeur des Études et des Projets. Ici, où sept patients dont 05 victimes d'accidents de la voie publique et 02 de douleurs abdominales ont été reçus dans la nuit du 31 décembre 2021 au 1er janvier 2022, l'organisation des services des urgences est remise en question par le patron de la Santé. Et pour cause, les malades sont pris en charge dans les couloirs, en plus, il est quasiment impossible de mettre la main sur les superviseurs des équipes de garde et du jour. A ce sujet, le Dr Manaouda Malachie a instruit que des mesures soient prises à leur encontre.

Sur l'ensemble du parcours constitué des hôpitaux de District de SOA, Général de Yaoundé, gynéco-obstétrique et pédiatrique et Jamot où le Ministre a essentiellement fait le tour des urgences, il a été enregistré juste un peu plus de 10 cas d'accidents de la route et une quinzaine pour d'autres maux, ce qui pour le Minsanté dénote de plus de sens de la responsabilité de la part des citoyens camerounais en ces moments de réjouissances.

Çà et là, le Dr MANAOUDA Malachie n'a pas manqué de galvaniser à chaque fois les troupes en ce qui concerne les soldats de la Santé, et à apporter le réconfort du Gouvernement aux malades, pour lesquels il a parfois instruit des démarches particulières, comme pour cette patiente dont la prise en charge était jusqu'à lors suspendue faute de donneurs de sang.

C'est donc satisfait du dispositif mis en place dans les différentes formations sanitaires que le Minsanté a pris congé de ses soldats, non sans leur avoir souhaité une bonne et heureuse année.

✒️ _José Margaret Ngo Nolga Celcom/Minsanté_

Administration Centrale, Dossier spécial, Actualités

Cérémonie de prés...

Rechercher un document

Nos Partenaires