Minsanté Promotion : Entrée en scène des nouveaux responsables /

Minsanté Promotion : Entrée en scène des nouveaux responsables

Publié le 30 Dec 2021  

Ils sont 21 hommes et femmes lancés dans l'arène en cet après-midi du 23 décembre 2021 par le Ministre de la Santé publique, pour se joindre à la redynamisation du fonctionnement des structures de santé.

En les installant officiellement à leurs différentes fonctions de Sous-directeurs/ Assimilés et de chef de service/Assimilés, le Dr Manaouda Malachie a tenu à rappeler à ces responsables ayant bénéficié de la faveur de l'arrêté N°4926/MINSANTE du 30 novembre 2021, le contexte dans lequel survient leurs nominations et les défis qui les attendent. Parce que le Cameroun fait face comme les pays du monde entier à la pandémie du coronavirus et qu'il accueille dans un peu plus de 2 semaines la 33e édition de la Coupe d'Afrique des Nations de football, les nouveaux promus devront travailler à limiter la propagation et l'expansion du covid-19, continuer à sécuriser les compatriotes et assurer le déroulement de la fête du football en toute sécurité sanitaire. Ils n'ont donc droit à aucun répit, encore moins à un temps d'observation. Ils ont à cet effet été appelés à se mettre immédiatement au travail afin de relever les différents défis confiés au secteur de la santé.

Pour ce faire, les nouveaux élus devront bannir l'individualisme, la rétention de l'information et les coups bas entre collègues, car comme l'a martelé le patron de la santé, il faut privilégier le travail et le succès en équipe, étant donné qu'une seule main ne peut attacher un fagot (sagesse africaine). Bien plus, ceux qui viennent de mériter de la confiance du Chef de département, ne doivent en aucun cas perdre de vue les différents principes liés à leurs nouvelles fonctions: la loyauté envers les institutions, la République et la hiérarchie ; l'obligation de réserve c'est-à-dire la tenue de la confidentialité du secret professionnel dans l'exercice de leurs fonctions en gardant en mémoire que l'administration ne se trouve pas dans la rue et encore moins dans les réseaux sociaux; la discipline personnelle, envers l'institution et la hiérarchie; la dignité qui demande de soigner sa tenue vestimentaire et son environnement de travail.

Ainsi, si la promotion à ces nouveaux postes de responsabilité est un motif de satisfaction légitime de chacun dans sa carrière, il n' en demeure pas moins qu'elle les place au rang de nouveaux défis et responsabilités qu'il leur appartient de relever au plus vite, pour en bénéficier davantage.

Alors, que le travail commence !

 

_José Ngo Nolga/Marcelle Epée/ Celcom Minsanté_

Administration Centrale, Dossier spécial, Actualités

Cérémonie de prés...

Rechercher un document

Nos Partenaires