Médecine d’urgence préhospitalière. Les premiers gestes essentiels /

Médecine d’urgence préhospitalière. Les premiers gestes essentiels

Publié le 11 Nov 2021  

Une session de renforcement de capacités d’une trentaine de personnel de santé en médecine de catastrophe et préhospitalière se déroule à Yaoundé du 8 au 12 novembre 2021.

Poser le geste utile avec diligence et précision à l’extérieur comme et au sein de l’hôpital. C’est l’intérêt de cette formation entamée le 08 novembre 2021 à l’école des infirmiers spécialisés opticiens réfractionnistes et sages femmes de Yaoundé à l’intention d’une trentaine de participants (personnels médicaux et paramédicaux) issus de plusieurs formations sanitaires de la ville de Yaoundé. Il s’agit d’une session de formation certes théorique mais davantage pratique conduite par un pool de cinq formateurs turcs. Les modules de formation portent entre autres sur la préparation et la transport des patients en ambulance, les techniques de déplacement du patient sans matériel, l’examen primaire, la gestion de des scènes d’incident, etc.

Les séances pratiques qui suivent immédiatement les cours théoriques sont effectuées à l’aide d’équipements de pointe mobilisés par l’Agence Turque de Coopération et de Coordination (Tika) ; une trousse munie d’équipement d’entubage, des défibrillateurs, des mannequins interconnectés et réagissant comme des humains ainsi que des torses pour des formations avancées. Au cours de ces séances, un accent particulier est mis sur les gestes essentiels à poser en cas d’urgence dans les ambulances. Cet atelier de renforcement des capacités des formateurs en médecine de catastrophe et d’urgence préhospitalière va permettre d’optimiser et affiner les pratiques dans les services d’urgence en particulier, souligne le Dr. Alain Georges ETOUNDI MBALLA.

Le Gestionnaire de l’Incident N°1 indique par ailleurs qu’au sortir de cet atelier, les participants vont être amenés à disséminer les bonnes pratiques auprès des équipes chargées des évacuations pendant la CAN 2022. Outre cette retombée immédiate, Dr. EBRU ARAE, coordonnatrice du pool de formateurs turcs renseigne qu’au terme de cet atelier, cinq participants seront sélectionnés pour poursuivre la formation dans un grand centre de simulation en République Turque en compagnie des participants de huit autres pays africains en décembre 2021. Il est à noter que la clôture de cette session de formation a lieu vendredi 12 novembre prochain.

✒️_C.T/Celcom/MINSANTÉ

Administration Centrale, Dossier spécial, Actualités

Cérémonie de prés...

Rechercher un document

Nos Partenaires