Lutte contre le Covid-19 Évaluation du dispositif sanitaire de riposte dans les établissements scolaires . /

Lutte contre le Covid-19 Évaluation du dispositif sanitaire de riposte dans les établissements scolaires .

Publié le 04 Oct 2021  

Le Ministre de la Santé Publique accompagné des représentants des Ministères en charge de l’Education de base et des Enseignements secondaires ont sillonné le 21 septembre 2021 quelques écoles et collèges pour s’assurer du respect des consignes de lutte contre la pandémie du Covid-19.

« Vous devez vous protéger et protéger vos camarades en portant vos masques, en vous lavant régulièrement les mains avec de l’eau coulante et du savon »._ C’est le premier message adressé aux élèves d’une des classes de 6eme du Lycée Général Leclerc de Yaoundé par le Dr. MANAOUDA Malachie après avoir fait le tour de l’établissement pour constater que trois grands fûts d’au moins 1500 litres chacun (sur les quatre prévus) sont installés à plusieurs endroits dans l’enceinte de ce lycée. De plus, un système d’adduction d’eau courante permet d’alimenter les robinets fixés sur de cocotiers, le long d’une allée, et auxquels sont ajustés des sceaux et des porte-savons. Le proviseur André Fouda a quant à lui rassuré que des leçons sont dispensées à l’endroit des apprenants au sujet de la pandémie du Covid-19. En sortant de cette classe de 5eme . Sortant du Lycée General Leclerc, le Ministre de la Santé Publique a exhorté les jeunes rencontrés à encourager leurs parents à se faire vacciner contre le Covid-19. Le Docteur Malachie Manaouda va aussi aller à la rencontre des élèves de la classe du Cours Préparatoire Groupe 4/A du Complexe Scolaire public de Nkoldongo. Presque dans un tête-à-tête avec une des élèves de la maîtresse Marie-Noëlle, assise à l’avant dernier banc, le patron de la Santé lui dira en substance : « lorsque tu rentres à la maison ce soir, il faut dire à maman et à papa que pour protéger toute la famille, il faut qu’ils se fassent vacciner contre le Covid-19».

Au Collège catholique bilingue saint Benoît de Mvolye, en plus des trois points de lavage des mains aménagés, le père Jacques KATCHIRE KONAN, principal de cet établissement renseigne que les élèves sont quotidiennement sensibilisés sur la pandémie et la nécessité de respecter les mesures barrières. Par ailleurs, les effectifs ont été réduits afin de mieux garantir la distanciation physique, ajoute-t-il. Après avoir vérifié la fonctionnalité des lave-mains, le Minsanté fait savoir au père KATCHIRE qu’il est possible de solliciter des équipes pour des opérations de testings des élèves et même des enseignants. Cette mesure qui, précise-t-il, permet de connaître le statut de chaque membre de la communauté contribue également à une prise en charge précoce en cas de test positif. Il va aussi indiquer que l’une des solutions de protection efficace actuelle est la vaccination. Pour ce faire, les élèves doivent pouvoir sensibiliser à leur tour leurs parents. Car si les jeunes peuvent être moins affectés par le virus, ils peuvent néanmoins le transmettre à leurs parents.

Le même message est délivré aussi bien aux élèves qu’aux enseignants du English High School au quartier Obili, à ceux du Collège La Retraite, du Collège La Gaieté ainsi qu’à ceux de l’Ecole bilingue Centre administratif par où tout à commencé. La visite des class 2, 3, 6 des différents groupes de cette école a permis de rendre compte que les tout-petits arboraient leurs masques et respectaient la distance physique en occupant chacun un bout du banc. D’où le satisfecit exprimé par le Minsanté au terme de cette visite d’évaluation du dispositif sanitaire de riposte contre le Covid-19 dans les établissements scolaires de la ville de Yaoundé.

✒️Claudel.Tchinda /Celcom/MINSANTÉ

Administration Centrale, Dossier spécial, Actualités

Cérémonie de prés...

Rechercher un document

Nos Partenaires