Hôpital de district de Nanga-Eboko : résoudre l’équation de l’énergie électrique. /

Hôpital de district de Nanga-Eboko : résoudre l’équation de l’énergie électrique.

Publié le 07 Jul 2021  

La vétusté des équipements d’imagerie médicale et le déficit en énergie électrique sont les principales difficultés de cette formation sanitaire visitée le 16 juin 2021 par le Ministre de la Santé Publique.

« Nous faisons face à de fréquentes interruptions dans la fourniture de l’énergie électrique et face au vieux groupe électrogène qui lâche, nous recourons à l’énergie solaire. Cependant, la hantise de manquer de l’énergie même en pleine opération nous habite ». Le Dr. Idrissou BOUBA, Directeur de l’hôpital de District de Nanga-Eboko dans le département de la Haute Sanaga exprimait ainsi au Ministre de la Santé Publique l’une des principales préoccupations de la structure hospitalière qu’il dirige. D’autant plus qu’en l’absence de l’énergie, l’alimentation de l’hôpital en eau, depuis le forage qui y a été réalisé est impossible. C’est d’ailleurs l’un des problèmes majeurs rencontrés dans les salles d’hospitalisation restaurées que le patron de la santé a tenu à visiter.

Outre les questions d’eau et d’électricité et au-delà d’un sérieux besoin en personnels, l’hôpital est dépourvu de services d’imagerie médicale. L’équipe du Dr. Idrissou est contrainte de référer tous les patients nécessitant une « radio ». Au service de chirurgie dentaire, le fauteuil multifonctionnel servant à effectuer tous les soins dentaires doit simplement être remplacé. A toutes ces préoccupations, le Dr. MANAOUDA Malachie a promis d’apporter des solutions de façon graduelle.

Bien avant la visite de l’hôpital de District de Nanga-Eboko, une séance de travail a eu lieu dans la salle des conférences de la préfecture. Autour du Minsanté, le Préfet Albert NANGA DANG, le Délégué régional de la Santé Publique pour le Centre, Mme Charlotte OMGBA épouse MOUSSI, le Chef du District de Santé de Nanga-Eboko Pierre TSOUNGUI ainsi que les responsables des formations sanitaires du District de Nanga-Eboko. Au préalable, le préfet va se faire le porte-voix des populations qui ont accueilli avec beaucoup de joie l'ambulance flambant neuf affecté au district de santé de Nanga-Eboko. Par la suite, l'échange a davantage porté sur la vaccination contre le Covid-19. Selon les chiffres disponibles, à peine plus de 150 personnes ont reçu à cette date ledit vaccin ( 99 ont reçu la première dose et 55 les deux doses). Un rythme assez timide qui devrait être boosté par une campagne de vaccination immédiate.

Au sujet de cette opération, le Minsanté a instruit aux autorités sanitaires locales de s’assurer de la disponibilité des gels hydro-alcooliques, des tests, et du nécessaire de vaccination en plus de la disponibilité permanente des équipes de vaccination. L’objectif de cette démarche a-t-il dit, est de continuer à sensibiliser les populations sur l’importance du respect des mesures de protection contre la pandémie du Covid-19.

_C.T/Celcom/MINSANTÉ

Administration Centrale, Dossier spécial, Actualités

Cérémonie de prés...

Rechercher un document

Nos Partenaires