Santé : Plan d’assistance humanitaire d’urgence pour répondre aux problèmes de santé dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest /

Santé : Plan d’assistance humanitaire d’urgence pour répondre aux problèmes de santé dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest

Publié le 16 Nov 2018  

Le Ministre de la Santé Publique, Monsieur André Mama Fouda, a présidé le 14 novembre 2018 à l’Hôtel Hilton de Yaoundé, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de partage d’expérience de planification et de mise en œuvre des interventions des partenaires techniques et financiers du secteur santé, dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest.

En réalité, il s’agit de mettre sur pied un plan d’assistance humanitaire d’urgence pour répondre aux problèmes de santé dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en proies depuis 2016 à une crise qui a causé de nombreux dégâts matériels et même en perte de vies humaines. Pour le Ministre André Mama Fouda, il s’agit à travers cet atelier, de concert avec  les partenaires nationaux, internationaux, le secteur public, privé et confessionnel, d’échanger sur ce qui se passe sur le terrain et surtout de pouvoir établir une feuille de route en harmonisant et en intégrant les actions sanitaires tant pour les acteurs publics que privés. « il faut rétablir la mise en œuvre de l’ensemble des interventions du Ministère de la Santé Publique partiellement ou totalement interrompu par la crise qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, quand l’on sait qu’à date, près de 50% des districts de santé des régions concernées ne sont plus fonctionnels ; les personnels de santé ont abandonné leurs postes de travail du fait de la peur ; les formations sanitaires ont été détruites ; des personnels de santé ont été sauvagement assassinés. Cette situation est inacceptable. Aujourd’hui, des enfants naissent dans la brousse sans aucune assistance, sans respect de calendrier vaccinal ; les femmes enceintes ne sont plus suivies ; les statistiques de décès et de naissances ne sont plus tenues. On dénombre 07 districts de santé sur 19 directement affecté par la crise. 02 districts de santé en arrêt complet d’activités à Batibo et à Balikuma ; à cela, s’ajoutent 336 personnels de santé en insécurité et126 qui ont abandonné leurs postes de travail. 

Développement des infrastructures de santé, Dossier spécial, Actualités

CHRACERH : La féc...

Rechercher un document

Nos Partenaires