Accueil / Administration Centrale / Direction de la Lutte contre la Maladie / Paludisme : Commémoration de la 10ème Journée Mondiale /

Paludisme : Commémoration de la 10ème Journée Mondiale

Publié le 26 Apr 2017  

Le Ministre de la Santé Publique qu’accompagnait le Secrétaire d’Etat à la Santé Publique a présidé le 25 avril 2017 à l’Hôtel Djeuga Palace de Yaoundé, la cérémonie officielle de commémoration de la 10ème Journée Mondiale de lutte contre le paludisme.

D’une journée africaine instituée en 2011, La communauté internationale a en 2008 étendu la célébration au monde entier, au vu des grands défis liés à la lutte contre le paludisme. Le thème de cette année : « en finir avec le paludisme pour de bon » et le slogan : « Nous sommes la génération qui peut éliminer le paludisme » traduisent l’engagement des acteurs pour un monde exempt de paludisme conformément à la Stratégie Mondiale de Lutte contre le Paludisme.

Au Cameroun, le paludisme demeure un problème important de santé publique. En 2016, sur 7.579.360 personnes reçues en consultation dans nos formations sanitaires, 1.790.550 cas de paludisme ont été enregistrés, soit une morbidité de 23,6%. S’agissant de la mortalité, sur les 21.268 décès officiellement enregistrés, 2.637 étaient attribués au paludisme, soit un taux de 12,4%. Pour le Ministre de la Santé Publique, « ces résultats démontrent des progrès évidents, car le taux de morbidité est passé de 29% à 23,6% et la mortalité de 30% à 12,4% entre 2012 et 2016 ». André Mama Fouda a par ailleurs rappelé que ces résultats encourageants enregistrés sont les conséquences des actions menées à savoir, la gratuité du traitement préventif intermittent chez la femme enceinte mise en œuvre depuis 2005 ; la gratuité du traitement du paludisme simple et grave chez les enfants de moins de 5 ans depuis février 2011 et 2014 respectivement ; la réduction du coût du traitement du paludisme simple dans les formations sanitaires à moins de 300 FCFA ; la distribution gratuite de plus de 08 millions et 12 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide de longue durée d’action (MILDA) aux populations respectivement en 2011 et entre 2015 et 2016 ; et enfin, la chimio prévention du paludisme saisonnier menée en 2016 en direction de 1.326.366 enfants de 03 à 59 mois soit (85% de la  cible) dans les régions de l’Extrême-Nord et du nord.

 

Développement des infrastructures de santé, Dossier spécial, Actualités

CHRACERH : La féc...

Rechercher un document

Nos Partenaires